Accès à l’Internet haute vitesse : Le Parti Québécois investira 1,75 M$

Amos, le 16 août 2018 Avec le gouvernement libéral, le développement de l’internet haute vitesse dans les régions a du rattrapage à faire. Aujourd’hui, les candidats du Parti Québécois en Abitibi-Témiscamingue prennent l’engagement ferme d’investir  au moins 1,75 M$ pour doter l’ensemble des municipalités d’un réseau internet à la hauteur des besoins réels et justifiés.

Tous sont d’accord pour dire que l’accès à internet haute vitesse est essentiel et incontournable en 2018. Afin que l’Abitibi-Témiscamingue puisse poursuivre son développement et augmenter son attractivité notamment pour la main-d’œuvre de l’extérieur, il faut qu’elle soit en mesure d’offrir un accès décent en matière d’internet.

Les régions de l’Outaouais (2 M$), de Lanaudière (2,9 M$) et de l’Estrie (7,5 M$) ont chacune reçu des millions de dollars pour améliorer leur service. De son côté, en quatre ans, le duo Bourgeois-Blanchette a annoncé à peine quelque 350 000 $ ce qui, par comparaison, représente littéralement des miettes. Le Parti Québécois s’engage à investir cinq fois plus parce que le développement économique et l’attractivité des territoires en dépendent.

« Le Parti Québécois a toujours contribué au développement des régions du Québec, a lancé le candidat du PQ dans Rouyn-Noranda─Témiscamingue, Gilles Chapadeau. Les derniers appels de projets du programme Québec Branché ont eu peu de retombées en région. En tant que gouvernement, nous jouerons le rôle d’accompagnement nécessaire afin de faire bénéficier nos communautés du maximum.»

« L’attraction et la rétention de la main-d’œuvre sont des enjeux majeurs pour l’Abitibi-Témiscamingue et l’accès à internet haute vitesse fait partie des solutions pour passer à travers cette crise. Nous sommes convaincus qu’un investissement majeur comme celui-ci permettra une mise à niveau importante de notre réseau », a déclaré le candidat du PQ dans Abitibi-Ouest, Sylvain Vachon.

« Il semble évident que le député d’Abitibi-Est, Guy Bourgeois et son collègue Luc Blanchette, ministre régional n’ont pas fourni tous les efforts nécessaires dans ce dossier afin d’offrir une couverture adéquate aux gens d’ici,» a déclaré pour sa part Élizabeth Larouche, candidate du Parti québécois dans Abitibi-Est.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :