Attirer plus de monde en région. Sérieusement.

Sylvain Vachon mise sur les jeunes et les nouveaux arrivants du Québec et d’ailleurs

La Reine, le 12 septembre 2018 — Avec des besoins majeurs en main-d’œuvre qualifiée et non qualifiée en Abitibi-Témiscamingue, le candidat du Parti Québécois d’Abitibi-Ouest, Sylvain Vachon, entend mettre en application des mesures concrètes pour attirer et retenir de nouveaux arrivants dans sa circonscription et déployer des moyens efficaces pour augmenter le sentiment d’appartenance et favoriser le retour des jeunes en région.  

EN BREF

  • Développer le sentiment d’appartenance des jeunes de la région dès le primaire et le secondaire.
  • Créer un passeport culturel pour tous les élèves de 3e, 4e et 5e secondaire et ainsi permettre la découverte de l’offre culturelle locale et régionale.
  • Bonifier et promouvoir le crédit d’impôt pour les jeunes diplômés qui s’installent dans les régions du Québec.
  • Mettre en place des mécanismes pour accueillir et intégrer les immigrants en Abitibi-Témiscamingue.

Intéresser les jeunes à ce qui les entoure

Fier de ses racines, Sylvain Vachon souhaite que les jeunes de la circonscription s’attachent fortement à leur coin de pays. Pour ce faire, il juge nécessaire de développer un fort sentiment d’appartenance. Il propose des mesures concrètes pour que les jeunes apprennent à mieux connaître leur milieu de vie.

Le Parti Québécois offrira aux élèves québécois du 2e et 3e cycle du primaire des activités de découvertes, de familiarisation et d’attachement à leur histoire locale et régionale. À cela, Sylvain Vachon annonce que les jeunes de 3e, 4e et 5e secondaire recevront un passeport culturel sous forme de chèque-cadeau de 50 $. Ces derniers pourront l’échanger auprès d’organismes, d’entreprises et d’événements culturels. « De cette façon, les élèves participeront directement et découvriront ce qui passe chez eux. Ils auront la chance de choisir ce qui les passionne », déclare Sylvain Vachon.

Attirer des étudiants et de jeunes travailleurs

Le candidat péquiste a la ferme volonté de mettre en place un programme de bourses visant à favoriser la mobilité des étudiants dans les régions du Québec. « Nous devons mettre en valeur nos programmes, soutenir les institutions pour en développer davantage et encourager les étudiants qui choisissent de poursuivre leur formation dans la région », explique le candidat.

L’attraction des nouveaux diplômés en Abitibi-Témiscamingue est aussi une priorité pour Sylvain Vachon. « Le crédit d’impôt pour nouveaux diplômés qui s’installent en région et qui travaillent dans leur domaine d’études donne des résultats. Son abolition par les libéraux a causé du tort. Maintenant rétabli, il faut l’améliorer, le rendre plus attrayant  et le promouvoir, car les besoins sont criants », poursuit-il.

Régionalisation de l’immigration

Pour remédier à la pénurie de main-d’œuvre à court et moyen terme, Sylvain Vachon souhaite privilégier l’immigration francophone ou ayant une connaissance suffisante de la langue française afin d’améliorer l’intégration, la rétention et la participation des néo-Québécois. On veut aussi accélérer le traitement des dossiers des candidats à l’immigration pouvant immédiatement répondre aux besoins des régions du Québec.

Régionalisation de l’immigration

Enfin, pour pallier à la pénurie de main-d’œuvre à court et moyen terme, Sylvain Vachon souhaite évidemment privilégier l’immigration francophone ou ayant une connaissance suffisante de notre langue afin d’améliorer l’intégration, la rétention et la participation des néo-québécois. On veut aussi accélérer le traitement des dossiers des candidats à l’immigration pouvant immédiatement répondre aux besoins des régions du Québec.

« Accorder davantage de points aux personnes qui choisissent de s’établir en région, lors de l’analyse des dossiers par le ministère, voilà un plan concret et réaliste. Les immigrants qui s’établiront ici pourront compter sur tous les outils et l’encadrement requis pour s’enraciner et contribuer dans leur milieu. Réussir la régionalisation de l’immigration, c’est possible et c’est inconciliable avec l’idée de mettre des gens à la porte trois ans après leur arrivée comme certains adversaires prévoient le faire », conclut le candidat du Parti Québécois d’Abitibi-Ouest, Sylvain Vachon.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :