Sylvain Vachon s’engage pour la qualité de vie des familles

Amos, le 19 septembre 2018 — Pour Sylvain Vachon, l’activité physique et les saines habitudes de vie sont des priorités. Il entend travailler à ce que les citoyennes et citoyens d’Abitibi-Ouest soient parmi les personnes les plus en forme grâce à une Politique nationale du sport et de l’activité physique forte et des infrastructures en bon état. À cet égard, il s’est engagé à tout mettre en œuvre pour concrétiser deux projets majeurs soit la piste d’athlétisme de La Sarre et le centre multisport de l’école secondaire d’Amos.

EN BREF

  • Mettre en place une politique nationale du sport et de l’activité physique pour faire du Québec une nation en meilleure forme.
  • Soutenir le projet de piste d’athlétisme à La Sarre.
  • Soutenir le projet de centre multisport de la Commission scolaire Harricana à Amos.
  • Abolir la taxe famille dans les CPE et revenir au tarif universel.
  • Mieux soutenir les proches aidants.

La Politique nationale du sport et de l’activité physique du Parti Québécois a pour objectif de faire du Québec l’une des nations les plus en forme au monde. Pour ce faire, il propose d’intégrer une heure d’activité physique par jour dans les CPE et de l’école maternelle au Cégep; d’aider la tenue d’activités physiques dans les centres d’hébergement pour personnes âgées publics et privés et de favoriser l’adoption d’une norme « ISO santé entreprise ».

Améliorer les plateaux sportifs

Pour être cohérent avec cette politique forte, le candidat péquiste, Sylvain Vachon, priorise deux projets d’infrastructure sportive de la circonscription. D’abord celui de la piste d’athlétisme de La Sarre qui nécessite un investissement majeur. « On ne peut pas dire d’un côté qu’on fait de l’activité physique une priorité et, en même temps, accepter qu’une piste d’athlétisme ressemble à un terrain vague. Cette infrastructure nécessite qu’on s’en occupe et, dès les premiers mois de mon mandat, je travaillerai fort pour concrétiser ce projet », déclare Sylvain Vachon.

Du côté d’Amos, c’est le projet structurant d’améliorer l’accès aux sports déposé par la  Commission scolaire Harricana  non seulement pour sa communauté étudiante, mais pour toute la population de la MRC d’Abitibi. « Ce projet d’envergure est à l’image de la communauté amossoise. Quand on voit le taux d’occupation très élevé des plateaux sportifs, on se dit deux choses : les citoyens accordent beaucoup d’importance à l’activité physique et il ne faut surtout pas freiner cette ferveur pour la pratique d’un sport. Il s’agit d’un investissement collectif pour la santé et le bien-être», ajoute-t-il.

Soutenir les familles

Le candidat du Parti Québécois, comme député d’Abitibi-Ouest, s’occupera sérieusement des familles. Que l’on parle des enfants, des jeunes professionnels, des travailleurs ou des aînés, il souhaite faciliter la vie des gens de sa circonscription grâce à des mesures qui les touchent.

Le Parti Québécois est la seule option pour les familles du Québec. Sa position ferme sur l’abolition de la taxe famille et le retour à un tarif universel à 8,05 $ pour un premier enfant, à 4 $ pour le deuxième enfant et la gratuité pour les suivants et son engagement à offrir l’accès au CPE sans frais pour les familles dont le revenu est inférieur à 34 000 $ le démontre.

« Pour les libéraux et les caquistes, les CPE sont un modèle d’affaire comme un autre. Pour moi et le Parti Québécois, c’est un service éducatif qui a fait ses preuves. Je m’engage à protéger davantage la qualité des services qui y sont offerts. On doit toujours tirer vers le haut », affirme le candidat péquiste.

Sylvain Vachon souhaite défendre une particularité des familles de sa circonscription. « Les mères et les pères d’ici doivent souvent composer avec des horaires atypiques. Il ne faut jamais pénaliser un parent qui souhaite profiter davantage du temps avec ses enfants », poursuit-il.

Améliorer la qualité de vie des proches aidants

 Le vieillissement de la population étant une réalité. « Je m’engage également à donner plus de soutien aux proches aidants. Nous souhaitons leur offrir au minimum 8 heures de répit par semaine. Nous soutiendrons également les organismes qui offrent le service de répit aux proches aidants et nous participerons à la promotion de leur travail », conclut le candidat du Parti Québécois d’Abitibi-Ouest, Sylvain Vachon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :